Prix 1998

Prix du Jury Oecuménique 1998

Pour toi SandraPour Toi Sandra, Derib, Mouvement du Nid, novembre 1996

Dès la première planche, une impression de revivre un grand album du même Derib, “Jo”, une bande dessinée sur le sida. En effet, le personnage clé de cette nouvelle œuvre, qui raconte son histoire au lecteur “en voix off” (c’est à dire dans des “pavés” jaunes), c’est Doris et elle ressemble étrangement à Jo, et elle a aussi un chien, mais un doberman. De sida et de drogue, il en est également question ici, mais le thème central de Pour toi Sandra est la prévention de la prostitution, but même du Mouvement du Nid. D’un album de commande, le dessinateur suisse est passé maître à raconter une histoire plausible (à partir de faits réels), bien ficelée, cohérente, tout en équilibrant le suspense et l’aspect didactique. Celui-ci est d’ailleurs relégué à la fin de l’album où l’on trouve réponse à une trentaine de questions comme: “Qu’est ce qu’un mac ?”, “La prostitution est-ce un métier?”, “Peut-on quitter la prostitution ?”…

Doris et Sandra, 15 ans de différences, même profil. Mais la première à vécu douloureusement l’enfer de la prostitution : elle le racontera douloureusement et par épisodes à Sandra, qui ne se doute pas qu’elle passe si près du piège. Il y a aussi des personnages secondaires attachants : Jean, compagnon de Doris, tolérant et efficace ; Marc et Monique, du Mouvement du Nid, qui ont aidé Doris à sans sortir non sans peine. Mais il y a surtout les visages des proxénètes et ceux des nombreux clients qui défilent. Comme dans Jo”, pas d’images choquantes, mais beaucoup de tendresse pour compenser pas mal de tristesse.
Un excellent scénario, un bon dessin où l’on sent le métier (incrustations, mouvements, jeu des couleurs … ), de bonnes valeurs humaines, évidemment, sur un sujet ô combien délicat et peu souvent évoqué en BD, voilà ce qui a séduit le Jury.

Roland Francart

À voir dans le même registre “Le collectif No Suicide “, publié par la Fondation genevoise Children Action : il s’inscrit dans un programme de recherche et de prévention du suicide des adolescents. À côté des dessins et récits de Bilal, Vuillemin, Loustal, etc. sont proposés des témoignages de jeunes suicidants et des adresses d’association de soutien.